Nedlin magazine

Une collaboration aux facettes multiples

Des panneaux photovoltaïques sur les toits au traitement plus efficace des eaux usées, de la lutte contre le gaspillage des aliments à la recherche de vêtements durables pour l’ensemble du personnel... comparativement au reste des hôpitaux néerlandais, on peut dire que Radboudumc – le centre médical de l’Université Radboud de Nimègue – est un précurseur en la matière. Alex van der Putten du Radboudumc et Andrea Meuwissen de Nedlin parlent de leur collaboration et de cette quête de durabilité.

« Radboudumc donne le ton en matière de mesures vertes », titrait le quotidien néerlandais Trouw le 20 février 2017. Cet article abordait de manière détaillée les différents choix durables faits par l’hôpital de Nimègue. « Il y a dix ans, nous nous trouvions dans une toute autre situation », raconte Van der Putten, responsable de la gestion de la chaîne logistique au sein du Radboudumc. « Au cours de ces dix dernières années, nous avons fait d’énormes progrès dans le domaine de la durabilité et de l’innovation. Nous nous sommes vraiment fait un nom dans ce domaine et nous sommes aujourd’hui régulièrement consultés par d’autres hôpitaux. »

“Nedlin était la seule société à détenir la certification ISO 14001. Toutes les autres sociétés étaient toujours en pleins préparatifs.”

Alex van der Putten

Logistique complexe

Dans son travail, Van der Putten s’efforce chaque jour de résoudre les problèmes rencontrés au niveau de la logistique et des services techniques. Secondé par une équipe composée de plus de 125 personnes, il est responsable d’un large éventail de processus : de la logistique en salle d’opération et du transport des patients, au nettoyage mécanique de 50 000 lits par an, assuré dans deux grandes machines qui ressemblent à des lave-vaisselles géants.

Tous les aspects relatifs au linge de manière générale et aux vêtements des 5 500 membres du personnel hospitalier font également partie des tâches de Van der Putten. Cela fait trois ans qu’il travaille en étroite collaboration avec Andrea Meuwissen de la société Nedlin. « Comparativement à nos autres clients dans le secteur des soins de santé, c’est surtout l’énorme surface recouverte par le terrain qui représente un défi majeur pour nous », explique Meuwissen.

Distance

Van der Putten : « Avec un terrain de 400 000 m2 et soixante bâtiments différents, les distances à parcourir sont énormes. Toute la logistique est assurée par le biais de couloirs souterrains. Le plus long couloir mesure pas moins de 1,4 km de long. Nous sommes en train de regarder de quelle manière nous pourrions rendre tout cela plus compact à l'avenir, notre objectif étant d’assurer une logistique plus durable. » Meuwissen explique que dans le cas de ce client, il est d’autant plus important que les camions de Nedlin soient chargés de la bonne manière. « Chaque jour, nous venons ici avec un camion complet, rempli de vêtements et de linge plat. Si le linge est livré au mauvais endroit, cela a immédiatement des conséquences majeures, en raison des grandes distances à parcourir. Il est donc important d’assurer une parfaite concordance avec la logistique interne. »

Partage de connaissances

« N’avez-vous pas introduit ici un nouveau système pour le transport des lits ? », demande Meuwissen à Van der Putten. « En effet, j’étais à la recherche d’un transport automatisé pour nos lits. Les véhicules spécialement conçus à cet effet sont toutefois extrêmement coûteux. Dans le cadre de ma fonction précédente dans le secteur du commerce de détail alimentaire, nous avions recours à des préparateurs de commandes. Après avoir monté des caoutchoucs sur ce type de véhicules, ils étaient parfaitement adaptés au secteur hospitalier. Et ce, pour une fraction du prix. »

Un autre aspect que Van der Putten aime particulièrement dans son métier, c’est l’ouverture dont tout le monde fait preuve et le partage de connaissances. « Dans le commerce de détail alimentaire, c’était totalement différent. Le partage de connaissances est nettement plus grand dans le secteur des soins de santé. Je suis chaque semaine en contact avec des collègues employés dans d’autres hôpitaux. Et des partenaires tels que Nedlin nous aident également à atteindre les meilleurs résultats qui soient. Nous sommes des experts en matière de besoins, ils sont des experts en matière de solutions. »

Défauts de jeunesse

Et ce processus ne se déroule pas toujours sans problème... Meuwissen le sait mieux que personne. « Lorsque nous avons commencé ici, nous avons pu faire de gros progrès. Radboudumc travaillait toujours avec des draps et des couvre-lits, par exemple. Notre système Medideck offrait énormément d’avantages, non seulement pour faire les lits mais aussi pour le confort des patients. Mais au niveau des systèmes automatisés de distribution de vêtements de travail, nous avons vraiment dû chercher la bonne méthode de travail. » « En effet », dit Van der Putten en riant. « Nous possédions déjà ce genre de systèmes quand Nedlin a commencé à nous fournir ses services. Au début, les systèmes automatisés ne fonctionnaient pas à 100 % et nous ne comprenions pas pourquoi. Jusqu’à ce que nous nous rendions compte que le mode de livraison avait une influence directe sur la fiabilité de lecture des scanners. » « Nous avons appris notre leçon », reconnaît Meuwissen. « À partir de maintenant, nous allons toujours en tenir compte lors de notre contrôle logistique. » Après coup, Van der Putten peut en rire. « Lorsque vous avez des partenaires avec lesquels vous pouvez parfois avoir des discussions de fond particulièrement animées, vous savez que vous êtes en de bonnes mains. »

Solutions durables

Van der Putten raconte que lors de l'appel d’offres fait il y a trois ans de cela, l’aspect durabilité était particulièrement important. « Nedlin était la seule société à détenir la certification ISO 14001. Toutes les autres sociétés étaient toujours en pleins préparatifs. » « Nedlin est en outre la seule blanchisserie des Pays-Bas à posséder la certification ISO 50001 », explique Meuwissen. « Cette normalisation impose des exigences encore plus strictes à notre propre gestion de l’énergie. En tant que partenaires, nous sommes vraiment sur la même longueur d’onde à ce niveau. »

Van der Putten acquiesce de la tête et affirme que sans leurs excellents rapports de collaboration avec Nedlin, ils n’auraient pas osé franchir le pas et passer à des vêtements durables pour l’ensemble du personnel. « Début juin, tous les médecins et tous les membres du personnel soignant et des autres services vont recevoir de nouveaux vêtements fabriqués dans la matière durable Tencel. La production de cette fibre nécessite 97 % d’eau et 46 % d’énergie en moins que la production de coton. En collaboration avec le fournisseur de vêtements et Nedlin, nous avons effectué un processus de test approfondi afin de déterminer la matière la plus appropriée. »

Confiance

« Après le lavage, l’une de ces matières avait par exemple tendance à se décolorer », raconte Meuwissen. « C’est pour cette raison qu’une phase de test est extrêmement importante. Les vêtements doivent non seulement être produits de manière durable, mais ils doivent aussi pouvoir être portés pendant plusieurs années. Autrement, cela ne sert à rien d’opter pour un processus de production durable. »

« L’hygiène est chez nous un facteur de la plus haute importance », explique Van der Putten. « Nous devons ici pouvoir faire entièrement confiance aux partenaires avec lesquels nous collaborons. Lorsque nous sommes partis à la recherche d’un nouveau fournisseur de linge et blanchisserie, nous nous sommes aussi rendus dans les blanchisseries qui avaient réagi à notre appel d’offres. Et lorsque nous avons vu la blanchisserie de Nedlin, nous savions que nous avions trouvé ce que nous cherchions. »